Bookmark and Share

Entreprises libérées, quels fondements pour un leadership libérateur? - philosophie-management Abonnez-vous à notre newsletter
HOME CALENDRIER DOCUMENTS ORATEURS & AUTEURS NEWS QUI SOMMES NOUS ? CONTACTS

Calendrier

 

Prochainement

Historique

Cycles PhiloMa

Partenaires

 

Recherche rapide

 

 

 



12/12/2017

Avons-nous vraiment peur de la liberté (au travail) ? Conférence-débat avec François De Smet - Cycle PhiloMa 2017-2018

Orateurs

François De Smet

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_De_Smet   François De Smet, né le 3 mai 1977, est un philosophe et scénariste ...
En savoir plus

 

Horaire : 19:30 – 22:30

 

Lieu : Maison ND du Chant d’Oiseau, 3A, Avenue des Franciscains à 1150 Woluwé-Saint-Pierre.

 

Participation aux frais & Inscriptions 

 

Comme nous l’avons évoqué plus haut, le psychanalyste d’origine allemande, Erich Fromm, a publié en 1941, un livre fondamental, « Escape from Freedom ». Dans ce livre, Fromm montre analyse les origines psychanalytiques du totalitarisme et son recours aux moyens de fuite de la liberté que sont l'autoritarisme, la destructivité et le conformisme. En d’autres termes, les êtres humains peuvent accepter de sacrifier leur liberté pour s’assurer la sécurité physique (et éventuellement émotionnelle) que leur promettent des dictateurs ou des chefs autocratiques.

 

Dans son livre « Lost Ego », François De Smet aborde entre autres les raisons qui nous rendent « conformistes » : l'accoutumance à la causalité, et donc au besoin de sens. Il évoque même un « gène » de la soumission. Au travers de réflexion qui rejoignent celles de Fromm, il pose que « l’acquisition de la liberté par l’homme ne peut se lire comme le récit trop simple d’une bataille pour la récupération d’un droit naturel dont il aurait été spolié par les puissants, mais plutôt comme le fruit d’un arrachement laborieux et conflictuel à sa propre nature. » Il en tire une hypothèse anxiogène : « l’autonomie humaine est une création, et le libre arbitre l’est aussi. Ego, « moi, je » est le nom de l’histoire que nous nous racontons pour refouler le caractère artificiel du libre arbitre. »

 

Qu’est-ce que ces réflexions impliquent pour le leadership qui se veut libérateur ? Nous en discuterons le 12 décembre en soirée avec François De Smet. Manager lui-même d’une équipe, en tant que directeur du Myria (Centre fédéral Migration, organisme fédéral belge chargé de veiller aux droits fondamentaux des étrangers, d'informer les autorités sur l'ampleur des flux migratoires et de stimuler la lutte contre la traite et le trafic des êtres humains), notre orateur tentera d’adapter ses réflexions philosophiques à une théorie du management par projet, à la valorisation de l'ego des employés, avec en arrière-plan le combat perpétuel entre le conformisme de notre nature (évolution, gène, etc) et le caractère autonomiste et libertaire de notre culture.

 

Le sociologue Albert Ogien, qui connait bien l’œuvre de Fromm, sera peut-être présent pour dialoguer avec François De Smet et tous les participants à l’occasion de cette soirée.

 

 


 



Articles

Evènements

Organisé par : PhiloMa

 

» Réagir / poster un commentaire

 

© Philosophie & Management  ¦  Designed by Vous êtes ici ¦  Powered by 2B.COM sprl